@ Réserves 33 @

Le site de la réserve opérationnelle
du Groupement de Gendarmerie
de la Gironde
----

La réserve, une force d'ajustement

Avec la professionnalisation des armées, une nouvelle réserve constituée de volontaires a vu le jour. A terme, la réserve de la gendarmerie, au plan national, sera composée de 40 000 hommes et femmes.


Les effectifs du groupement de la Gironde seront alors proches de 600.

Cette réserve, en Gironde, est aujourd'hui très diversement composée :

•  Anciens gendarmes, pour la plupart arrivés en fin de carrière,
•  Anciens gendarmes auxiliaires appelés du contingent,
•  Anciens gendarmes adjoints volontaires arrivés au terme de leur contrat de cinq ans.
•  Anciens militaires des autres armées,
•  Appelés du contingent des autres armées ou de la Police,
• Jeunes issus des Préparations Militaires Gendarmerie et Préparations Militaires Supérieure Gendarmerie.

Le tableau ci dessous concerne les réservistes titulaires d'un contrat ESR (engagement à servir dans la réserve) au groupement de gendarmerie départementale de la Gironde  :

La réserve trouve maintenant toute sa place au sein du dispositif opérationnel du Groupement de gendarmerie départementale de la Gironde. Elle constitue une force complémentaire destinée à renforcer les unités de terrain dans leurs missions au quotidien et elle est aussi devenue une force d'ajustement qui permet d'optimiser les effectifs projetés sur des missions particulières.

Elle est désormais un acteur majeur de la saison estivale avec un effectif journalier de 130 militaires au plus fort de l'été.

Composée de femmes et hommes, d'âges, de formations et d'origines les plus diverses, de l'universitaire à l'ancien sous-officier de l'arme, de l'ouvrier à l'ingénieur, elle assure une formation adaptée à chacun, de nature à lui permettre de remplir sa mission dans les meilleurs conditions possibles.

Le graphique ci-dessous fait apparaître la grande diversité et la richesse de la réserve en Gironde.

Au cours de l'année écoulée, la réserve du groupement de gendarmerie départementale de la Gironde a effectué 10859 journées de travail. Le dispositif estival s'est chiffré quant à lui à 4150 jours, plus le renfort de la réserve de la gendarmerie mobile de BOULIAC et du département du Lot et Garonne, soit au total près de 7000 journées de renfort. Avec 234 journées, la réserve participe également aux extractions et transfèrements, sans compter le renfort fourni par les réserves de la gendarmerie mobile qui est tout aussi conséquent. Les renforts hors saison, dans le cadre de la surveillance générale, ont été importants avec 2537 journées, sans compter les renforts apportés par la gendarmerie mobile dans le cadre des évènements de grande ampleur.

Disposant de son propre site internet pour donner de l'information et de l'image, pour échanger des informations diverses entre ses membres, pour proposer des missions, pour enregistrer la disponibilité de chacun, pour organiser l'instruction et pour gérer un système de contact rapide par SMS, la réserve s'optimise chaque jour.

Elle est maintenant un outil supplémentaire à disposition du commandement pour adapter le service aux évolutions des phénomènes délictueux ou de l'insécurité routière. Sa souplesse, sa réactivité, sa disponibilité et son professionnalisme croissant sont aujourd'hui des atouts majeurs pour l'action de la Gendarmerie Nationale.

 

Informations

 

Une nouvelle réserve

Avec la professionnalisation des armées, une nouvelle réserve constituée de volontaires à vu le jour. A terme, la réserve de la gendarmerie sera composée de 40.000 hommes et femmes.

Les conditions

- Etre de nationalité française
- Etre en règle au regard du service national
- Posséder une aptitude reconnue par un médecin de la gendarmerie
- Mesurer au minimum 1,70 m pour les hommes et 1,60 m pour les femmes
- Etre de bonne moralité
- Etre âgé de 17 ans au moins. Les conditions d'âge maximum son énumérées ci-après.

Les candidats issus de l'Arme, anciens Gendarmes Auxiliaires ou Gendarmes Adjoints Volontaires sont intégrés directement dans les réserves.

Les volontaires qui n'ont pas reçu de formation militaire préalable à leur demande ne sont intégrés qu'après avoir suivi une préparation militaire, PMG ou PMSG. Pour faire ce stage ils doivent être âgés de 17 ans au moins et de 30 ans au plus au 1 er janvier de l'année du dépôt de la demande d'inscription pour un stage.

Les textes donnent la possibilité de recruter, par intégration, des candidats ayant effectué leur service national dans d'autres armes (armée de terre, de l'air, de la marine, pompiers de Paris, etc.). A l'heure actuelle, ce recrutement n'est plus recherché en Gironde, les effectifs pour cette origine étant largement atteints.

Limites d'âge  

Vous pouvez servir dans la réserve opérationnelle jusqu'à l'âge de :

•  50 ans pour les militaires du rang,
•  61 ans pour les sous-officiers,
•  62 ans du grade de major au grade de lieutenant colonel,
•  63 ans au grade de colonel.

La formation

- Préparation militaire gendarmerie (PMG)

Elle s'adresse à tous ceux âgés de 17 à 30 ans au plus au 1 er janvier de l'année du dépôt de la demande d'inscription pour le stage , et qui n'ont pas accompli le service national.
Vous effectuerez un stage de 15 jours en école de gendarmerie, organisé au niveau régional.

Outre le « brevet de période militaire d'initiation et de perfectionnement à la défense nationale », vous obtiendrez le « diplôme de formations aux premiers secours ».

Le prochain stage devrait se dérouler pendant les vacances scolaires d'été à l'école de gendarmerie de SAINT ASTIER en Dordogne, courant juillet 2009.

A l'issue de cette PMG vous signerez votre premier contrat. Pour approfondir vos connaissances, vous serez ensuite astreint à une formation complémentaire de 8 à 10 jours sur une à deux années. A l'issue vous pourrez vous préparer aux épreuves pour obtenir l'examen d' APJA (Agent de Police Judiciaire Adjoint – article 21 du code de procédure pénale).

- Préparation militaire supérieure gendarmerie (PMSG)

Elle est ouverte aux candidats âgés de 30 ans au plus au 1 er janvier de l'année du dépôt de la demande d'inscription pour le stage , titulaires au minimum du baccalauréat (en pratique bac + 3). Vous effectuerez un stage national d'un mois, en principe en août, à l'école de gendarmerie de CHATEAULIN Finistère. Les dates du prochain stage seront arrêtées en fin de premier trimestre.

Vous obtiendrez au cours de ce stage le « brevet de période militaire d'initiation et de perfectionnement à la défense nationale », et le « diplôme de formations aux premiers secours ».Vous aurez également suivi la formation APJA (Agent de Police Judiciaire Adjoint – article 21 du code de procédure pénale).

Les candidats dont les capacités à devenir officier de réserve auront été reconnues, pourront par la suite effectuer, aux mêmes dates, un stage PEOR.1 (peloton élève officier de réserve). Après une nouvelle sélection ils pourront être admis au stage PEOR.2, généralement en juillet, à l'EOGN (Ecole des Officiers de le Gendarmerie Nationale à Melun 77).

- Formation continue pour l'ensemble de la réserve

Une formation continue vous permettra par la suite d'actualiser vos connaissances et d'accéder aux grades supérieurs.

Le contrat

Dès que votre candidature aura été retenue, pour les anciens militaires de l'arme, ou à l'issue de votre formation, pour les PMG et PMSG, vous serez affecté dans la réserve de la gendarmerie départementale ou de la gendarmerie mobile, selon votre choix.
Vous souscrirez un engagement à servir dans la réserve opérationnelle (ESR)
Ce contrat prévoit jusqu'à 30 jours d'emploi dans l'année, avec possibilité, par avenant, d'atteindre 60 jours pour répondre aux besoins des armées, voire 150 jours en cas de nécessités liées à l'emploi des forces dans le cadre des missions opérationnelles de terrain.

Votre emploi sera cependant adapté, en fonction de votre disponibilité et des besoins de la gendarmerie.

Les missions

Vous accompagnerez et seconderez le gendarme d'active dans des missions variées :

•  renforts ponctuels des unités de gendarmerie proches de votre domicile : patrouille de surveillance, contact avec la population, aide et secours, lutte contre la délinquance et l'insécurité routière...

•  participation à des dispositifs de sécurité renforcée (vigipirate, fêtes de fin d'année...) ou à des services d'ordre lors de grands rassemblements (tour de France, épreuves sportives diverses, fêtes locales...)

•  renforts saisonniers en été, sur tout le département et notamment des unités du littoral.

•  renforts à l'occasion des vendanges ou ponctuellement pour pallier momentanément une indisponibilité dans une unité.

Dans l'accomplissement de vos missions, vous serez toujours encadré.

Uniforme et armement

Vous serez doté, comme un gendarme d'active, d'une tenue d'intervention de couleur bleue et d'une arme de service.

Rémunération

Lorsque vous serez employé, vous percevrez une rémunération journalière minimale de 48 € nets, pour les plus jeunes.
Cette somme évolue en fonction de votre grade et de votre situation de famille.
Des indemnités de déplacement et d'alimentation s'y ajoutent éventuellement.
A l'heure actuelle les sommes perçues ne sont pas imposables.

Contacts

•  Brigade de gendarmerie de votre domicile

•  Groupement de Gendarmerie de la Gironde,
Bureau réserve
200 rue Judaïque
33063 BORDEAUX Cédex – Tél. : 05.56.90.47.13
Bureau réserves

http://www.reserves33.fr